Entente Sportive Ardes Apchat : site officiel du club de foot de ARDES - footeo

o.Lyon

L'OL se met auDPPI

Faire mieux avec moins de moyens. Voilà le défi lancé à Rémi Garde et ses joueurs pour la saison à venir. Habituel cador de la Ligue 1, l’Olympique Lyonnais, faute de résultats sportifs à la hauteur de ses ambitions, est contraint de réduire la voilure sur le plan financier. Les mercatos estivaux mouvementés, ponctués de plusieurs arrivées aussi onéreuses qu’alléchantes semblent loin, très loin. Cet été, l’OL n’a pour l’instant recruté aucun joueur. Un signe de stabilité ? Pas vraiment puisque dans le même temps, Ederson, Mensah et Källström ont quitté Lyon. Bastos, en partance pour les Emirats, devrait allonger cette liste de départs dans quelques jours. Longtemps annoncés partant, Lloris et Cissokho devraient eux finalement continuer l’aventure à l’OL.

Difficile donc, à première vue, d’imaginer une saison réjouissante pour ce Lyon "version allégé". Pourtant, les raisons d’espérer ne manquent pas. D’abord, pour sa deuxième saison à la tête de l’OL, Rémi Garde dispose d’un groupe qu’il connaît parfaitement et qu’il semble à même de faire progresser. Ensuite les promesses affichés la saison dernière par les jeunes Lyonnais (Lacazette, Grenier, Koné, Umtiti, Fofana) laissent penser que les départs pourront être compensés avec des solutions internes. Enfin, les prestations de Yoann Gourcuff lors des matches de préparation ont été particulièrement convaincantes. "C’est un joueur qui fait partie du nouveau recrutement", a même expliqué Jean-Michel Aulas, comme s’il espérait que l’ancien Bordelais justifie enfin la somme déboursée par l’OL pour l’attirer. Au sein d’un secteur offensif qui reste un des plus talentueux de L1 ( Lisandro, Gomis, Briand…), le retour au sommet de Gourcuff, s’il se confirme, pourrait vite devenir l’une des belles histoires de l’année en L1. Et avec un Gourcuff en "forme bordelaise", difficile de ne pas voir l’OL comme un des candidats au podium, voire mieux…

PROBLÉMATIQUE : Et si c’était mieux sans la Ligue des champions ?

Pour la première fois depuis treize ans, l’Olympique Lyonnais ne disputera pas la Ligue des champions cette saison. Un échec sportif retentissant, qui se double même d’une "catastrophe industrielle" pour l’OL, tant les revenus générés par la C1 sont primordiaux au train de vie d’un club de sa stature. Oui, mais voilà, moyens financiers en baisse oblige, l’effectif lyonnais n’est plus aussi pléthorique que par le passé. Les talents se font plus rares et les possibilités de "faire tourner" pour jouer sur tous les tableaux se réduisent à vue d’œil. Dans cette configuration, l’absence de l’OL en Ligue des champions - compétition aussi attractive pour les joueurs qu’elle est coûteuse en énergie - peut se révéler un atout pour Rémi Garde pour tirer la quintessence de son groupe dans l’optique d’un bon parcours en Ligue 1. De quoi briser le cercle vicieux (mauvais résultats sportifs = moins de moyens financiers = moins de possibilité d’améliorer l’effectif = résultats sportifs plus difficiles à obtenir…) dans lequel l’OL s’est enfermé depuis quatre saisons ?

POINT FORT ET POINT FAIBLE

Après sept titres de champion consécutifs qui avaient porté le club au firmament du football français, l’OL reste sur quatre saisons très décevantes. Quatre longues années sans trophées, à peine adoucies par la Coupe de France remportée la saison dernière. Une baisse de résultats qui a longtemps été difficile à supporter pour toutes les composantes du club (joueurs, président, supporters…), notamment lors du passage de Claude Puel à la tête des Gones. La pression sur l’ancien entraineur de Lille était alors continue, parfois à la limite de l’acceptable. Rien à voir avec la relative mansuétude à l’égard de Rémi Garde la saison dernière malgré des résultats et un style de jeu à peine plus convaincants. Travailler dans la sérénité, surtout avec une équipe pas encore rodée, est un privilège dont les Lyonnais pourront encore certainement profiter pour la saison à venir. A eux d’en profiter.

Quelle sera l’équipe alignée par Rémi Garde lors de la première journée pour le déplacement à Rennes le 11 août prochain ? Bien malin qui pourra répondre à cette question. L’inconnue plane en effet encore sur l’avenir de plusieurs cadres de l’effectif lyonnais à une semaine de la reprise. Si Källström a officiellement quitté le Rhône et que le départ de Michel Bastos est presque acté, les dossiers Lloris et Cissokho ne cessent de trainer en longueur. Partiront, partiront pas ? S’ils partent, seront-ils remplacés ? Les jeunes lyonnais ont-ils la carrure pour combler ces éventuels départs ? Comme vous le voyez, les interrogations ne manquent pas. Ce n’est jamais bon signe si près du début de la saison.

LE JOUEUR-CLÉ : Lisandro Lopez

L\'OL se met au \ De la santé de Lisandro dépendra une bonne partie de la saison lyonnaise. Lorsqu’il est sur le terrain, l’attaquant argentin est l’incontestable leader émotionnel de l’OL. A l’image de son but face à Quevilly en finale de la coupe de France, il est le joueur qui, quand il est au top, permet à Lyon de franchir à pallier. Problème pour l’OL : Lisandro est très fragile et ses absences, nombreuses, sont un handicap difficilement gérable pour Rémi Garde. Élu meilleur joueur de Ligue 1 lors de sa première saison lyonnaise, l’Argentin reste, malgré ce physique défaillant, l’une des figures de proue du championnat de France, comme en attestent ses statistiques. Depuis son arrivée en France, il a ainsi inscrit 15 buts ou plus chaque saison en Ligue 1. Longtemps touché à la cheville la saison passée, Lisandro s’est à nouveau blessé au mollet lors du Trophée des champions face à Montpellier et devrait manquer la reprise. Simple péripétie ou véritable problème de fond ? Du côté de l’OL, on doit prier pour que le corps de Lisandro le laisse enfin exprimer son talent à temps plein.

LA VALEUR MONTANTE : Alexandre Lacazette

L\'OL se met au \ Difficile de mettre en avant un jeune Lyonnais, tant l’effectif de l’OL regorge de talents en devenir. Que ce soit en défense, avec Koné et Umtiti, au milieu avec Grenier et Fofana, ou en attaque avec Benzia, la qualité du centre de formation lyonnais (et des recrutements intelligents de jeunes très prometteurs) permettent à l’OL de disposer de nombreuses solutions de rechange. Mais au sein de cette "jeunesse dorée", c’est le nom d’Alexandre Lacazette qui est sur toutes les lèvres. La saison dernière, il a réellement explosé au plus haut niveau en inscrivant 10 buts toutes compétitions confondues. Très rapide, adroit balle au pied, l’international Espoirs doit encore progresser devant le but pour s’affirmer comme un véritable titulaire en puissance au sein de l’effectif Lyonnais. "Je veux m’imposer, avoir encore plus de temps de jeu, être plus souvent titulaire et faire partie du onze majeur", expliquait récemment Lacazette. S’il continue sur la lancée de la saison passée, on voit mal ce qui pourrait l’en empêcher.

L'ENTRAÎNEUR : Rémi Garde

L\'OL se met au \ Entre Rémi Garde et l’Olympique Lyonnais, l’histoire est longue. Très longue même. Formé au club, l’ancien défenseur y effectue les six premières saisons de sa carrière professionnelle. Il est même nommé capitaine par Raymond Domenech avant de quitter le club pour Strasbourg, puis Arsenal. Lorsqu’il met un terme à sa carrière de joueur, c’est naturellement qu’il revient aux sources à l’OL. Entraineur adjoint de Gérard Houillier, puis directeur du centre de formation, il gravit les échelons un par un. L’été dernier, pour succéder à Claude Puel, Jean-Michel Aulas décide de faire confiance à Garde, symbole d’un club décidé à s’appuyer sur la qualité de son centre de formation pour retrouver les sommets nationaux et européens. Déçu par les résultats de la saison passée, Jean-Michel Aulas s’en est pris assez violemment à certains joueurs dans la presse. Mais pour l’instant, jamais il n’a critiqué son entraineur. Le signe de la confiance accordée à Rémi Garde. Cela ne fait pas gagner des matches, mais pouvoir travailler dans la sérénité est toujours un privilège pour un entraineur. A Garde d’en profiter pour ramener l’OL dans le trio de tête de L1.

LE CHIFFRE : 1

Comme le nombre de recrues de l’OL pour l’instant depuis le début du mercato estival. Un chiffre qui pourrait vite évoluer en fonction des départs sur le point de se concrétiser.

L\'OL se met au \

 

Stéphane Guillot a signé le livre d'or 1 an
Plies Stay Stay est devenu membre plus de 2 ans
Florian Delaval est devenu membre plus de 3 ans
Poule elite 2014-2015 plus de 3 ans
TOURNOI SIXTE FC VEZEZOUX DIMANCHE 15 JUIN 2014 plus de 3 ans
5-0
MIREFLEURS F.C / Senior plus de 3 ans
MIREFLEURS F.C / Senior : résumé du match plus de 3 ans
1-4
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 plus de 3 ans
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 : résumé du match plus de 3 ans
2-1
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior plus de 3 ans
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior : résumé du match plus de 3 ans
3-7
Senior / CHARBONNIER /MINES plus de 3 ans
Senior / CHARBONNIER /MINES : résumé du match plus de 3 ans
7-0
AYDAT F.R / Senior plus de 3 ans
AYDAT F.R / Senior : résumé du match plus de 3 ans

LOGO OFFICIEL

Aucun sondage