marseille

Marseille, la carte jeune - Football - Ligue 1DPPI

Dimanche 5 février 2012. Alors qu'il mène 2-0 au tableau d'affichage, l'OM concède finalement le match nul au Stade Vélodrome face à l'OL (2-2). Un partage des points synonyme de fin de série pour les hommes de Deschamps qui restaient pourtant sur la confortable kyrielle de quatre succès de rang en Championnat. Problème, les Olympiens concèdent à nouveau le nul, sept jours plus tard, à Valenciennes, avant d'entamer une série désastreuse de cinq défaites consécutives, ponctuée d'un recul grandiloquent au classement général. Fini le rêve européen. En trouvant le moyen de s'incliner neuf fois en 13 rencontres (pour aucun succès !), l'OM arrache finalement une peu reluisante dixième place, mais se console avec une victoire en Coupe de la Ligue.

Cette saison, le recrutement de l'OM semble ainsi subir de plein fouet les conséquences du dernier exercice. Plus d'un mois après le début du mercato, le club olympien n'a en effet recruté que Raspentino, arrivé libre sur la Cannebière. Son président, Vincent Labrune, semble aujourd'hui confronté au dilemme suivant : pour recruter, il faut d'abord vendre les joueurs dont les salaires sont beaucoup trop conséquents pour le nouveau train de vie du club phocéen (Mbia, Azpilicueta). Autant dire que les jeunes du centre de formation, dont une partie a pris part aux matches de préparation de l'OM, devraient avoir une belle carte à jouer cette saison. On pense notamment à Abdullah, qui a beaucoup plu à Elie Baup, le nouvel entraîneur marseillais qui a remplacé Deschamps à l'intersaison, mais aussi Bangoura, Jobello, voire Aloé. Pas sûr toutefois que cela suffise. D'autant plus que les supporters marseillais pourront constater qu'en cinq rencontres de préparation, leur équipe n'a glané qu'un seul succès...

LA PROBLÉMATIQUE :

Dixième de Ligue 1 la saison dernière, l'OM ne disputera pas cette saison la Ligue des champions, mais pourra se consoler avec la Ligue Europa, qu'il a arrachée via sa victoire en Coupe de la Ligue. A Marseille, les supporters espèrent désormais que la saison à venir ne ressemblera en rien à celle qui s'est achevée il y a deux mois. Problème, le club phocéen est largement déficitaire, et la non-qualification en C1 assène plus qu'autre chose les finances de ce dernier. Avec peu voire pas de moyens, l'OM ne peut recruter (Raspentino est arrivé libre de tout contrat), et doit surtout s'attacher à vendre quelques uns de ses meilleurs éléments. Un avenir saturé de morosité qui appelle à réflexion : L'OM peut-il faire pire que la saison dernière ?

POINT FORT ET POINT FAIBLE

Comme la saison dernière, le point fort de l'OM sera son gardien de but. A 27 ans, Steve Mandanda entre bientôt dans la "force de l'âge footballistique" et s'apprête à disputer une sixième saison de rang sur le Vieux Port. Sa présence rassurera une fois de plus une équipe pourtant armée de leaders (Mandanda, Diawara, Diarra, Mbia), mais qui manque cruellement de confiance en elle.

En revanche, avec 45 buts inscrits en Championnat (soit 30 buts de moins que le PSG !), l'OM n'était que la dixième meilleure attaque de L1 la saison dernière. Surprenant quand on connaît les qualités de Loïc Rémy et d'André Ayew. Oui mais voilà, Gignac n'est plus que l'ombre de lui-même (1 seul but en L1 en 2010-2011), Jordan Ayew semble encore trop tendre, alors que Gadi et Omrani ont un palier à franchir. Le départ de Brandao, qui aura tout de même inscrit sept buts la saison dernière, pour la plupart décisifs, a certes, été compensé par l'arrivée de Raspentino, mais ce dernier n'a encore jamais évolué parmi l'élite. Autant dire que l'attaque de l'OM est toujours en chantier.

LA STAR : Steve Mandanda, la force tranquille

Il est annoncé sur le départ à chaque début de saison. Trop talentueux pour la L1, Steve Mandanda rêve depuis toujours d'exporter son talent sans limite sur la scène européenne. Problème, la plupart des grands clubs de ce monde possèdent déjà en leurs rangs de grands gardiens de but. Et comme chaque fin de mercato estival, l'ancien Havrais devrait finalement rester Marseillais. Arrivé en catimini en 2007, le portier profita un beau soir d'août de la blessure de son concurrent Carrasso, pour faire étalage de son exceptionnel talent sur la scène nationale. Ce qui lui permit d'être élu meilleur gardien de L1 en 2008. Capitaine de l'OM depuis le départ de Mamadou Niang au Moyen-Orient, le natif de Kinshasa est devenu depuis, le phare de la cité phocéenne. Seul Marseillais à évoluer à son niveau la saison dernière, Mandanda ne possède toutefois qu'un tort, et il est de taille, puisque comme Bernard Lama, son idole, en son temps, il connaît la malchance de n'être que le second d'Hugo Lloris en équipe de France. Pas sûr non plus que la situation change à l'avenir, malgré l'arrivée en Bleu de Didier Deschamps, son ancien entraîneur. Mais puisqu'on dit qu'impossible n'est pas français...

L’ENTRAINEUR : Retour aux affaires pour Elie Baup

L'homme à la casquette est de retour sur le devant de la scène. Consultant de luxe pour Canal Plus depuis septembre 2009, où il a notamment pu visionner un nombre incalculable de matches de L1, et polir un peu plus sa parfaite connaissance du Championnat, Elie Baup a accepté de relever le défi le plus important de sa carrière d'entraîneur : entraîner l'OM. A la tête des centres de formation toulousain - où il a notamment coaché un certain Fabien Barthez - puis stéphanois, Elie Baup et sa casquette légendaire se sont fait connaître en 1997, du côté des Girondins de Bordeaux. Champion de France en 1999 avec les Wiltord, Laslandes et autre Pavon, il entraîne ensuite l'ASSE, et le TFC, ses deux anciens clubs, avant d'entamer une pige peu porteuse de fruits du côté du FC Nantes. Celui qui avait dû mettre fin à sa carrière de joueur à seulement 20 ans, pour cause d'accident de voiture, va donc très bientôt à nouveau connaître la pression du banc de touche. Au Vélodrome, il risque d'être fort bien servi...

LA VALEUR MONTANTE : Nicolas Nkoulou, l'Europe se l'arrache

Arrivé à Marseille l'été dernier, en provenance de l'AS Monaco, Nicolas Nkoulou est aujourd'hui le meilleur joueur de l'effectif phocéen avec Mandanda. Âgé de seulement 22 ans, l'international camerounais a en effet réalisé une première saison de grande qualité, au point d'attiser la curiosité de plusieurs gros poissons d'Europe, parmi lesquels Arsenal, le Barça, l'Inter ou encore Dortmund. Rien que cela. Mais que les supporters se rassurent, le défenseur formé au Kadji Sports Academies (Cameroun) a annoncé il y a quelques jours qu'il resterait à Marseille. Du moins encore une saison.

LE CHIFFRE : 13

La saison dernière, l'OM n'a pas remporté la moindre victoire en L1 entre la 22e journée (5 février) et la 34e (27 avril), soit la bagatelle de 13 matches consécutifs sans succès. Un bien triste record pour le club marseillais.

Marseille, la carte jeune - Football - Ligue 1

 

Stéphane Guillot a signé le livre d'or 1 an
Plies Stay Stay est devenu membre 1 an
Florian Delaval est devenu membre plus de 3 ans
Poule elite 2014-2015 plus de 3 ans
TOURNOI SIXTE FC VEZEZOUX DIMANCHE 15 JUIN 2014 plus de 3 ans
5-0
MIREFLEURS F.C / Senior plus de 3 ans
MIREFLEURS F.C / Senior : résumé du match plus de 3 ans
1-4
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 plus de 3 ans
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 : résumé du match plus de 3 ans
2-1
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior plus de 3 ans
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior : résumé du match plus de 3 ans
3-7
Senior / CHARBONNIER /MINES plus de 3 ans
Senior / CHARBONNIER /MINES : résumé du match plus de 3 ans
7-0
AYDAT F.R / Senior plus de 3 ans
AYDAT F.R / Senior : résumé du match plus de 3 ans

LOGO OFFICIEL

Aucun sondage