Ce PSG a tellement de marge

26 septembre 2013 - 10:30

LA GRANDE QUESTION : Bordeaux et Sochaux, monuments en péril ?

Au soir de cette 7e journée de Ligue 1, la zone rouge est peuplée de deux formations historiques du football français. Deux des quatre clubs totalisant le plus de saisons dans l’élite, Bordeaux (60) et Sochaux (64) sont actuellement relégables. Le FCSM est parti pour rester dans la charrette pendant un long moment. Déjà très inquiétants depuis le début de la saison (zéro succès), les Lionceaux ont touché le fond mercredi à Guingamp (5-1). En plein doute, ils ont affiché un niveau de CFA2 et pas un seul joueur n’a semblé capable d’enrayer la chute. Dans la foulée de la rencontre, Eric Hély a présenté sa démission, comme résigné par tant d’insuffisances. Certains l’auraient été bien avant et si cet amoureux du club en est arrivé si tôt dans la saison à une telle extrémité, c’est que le mal est profond dans le Doubs.

Ligue 1 (7e journée) : Ce PSG a tellement de marge - Football - Ligue 1

Francis Gillot n’en est pas (encore) à ce niveau d’exaspération. Mais les Bordelais ne vont pas beaucoup mieux. Tenus en échec par Reims (0-0), ils ont enchaîné un cinquième match sans victoire toutes compétitions confondues. En quatre sorties à domicile en championnat, ils ont pris seulement quatre points. Surtout, ils stagnent dans le jeu et ne trouvent pas les ressorts pour relancer la machine. La situation des Girondins n’est pas encore alarmante mais elle pose question. Si une comparaison est possible avec Sochaux, c’est que le groupe ne cesse de s’affaiblir saison après saison, sous la pression de dirigeants souhaitant limiter les dépenses. Mais à force de jouer avec le feu, ils pourraient bien finir par se brûler au mois de mai.

LA NOTE ARTISTIQUE : Le PSG à Valenciennes (1 sur 10)

Et elle est attribuée au PSG. Un point pour un but. Celui de la victoire des Parisiens à Valenciennes, signée Edinson Cavani. Sur la pelouse du Hainaut, les hommes de Laurent Blanc n’ont rien montré de plus que ce mouvement initié sur cinquante mètres par Zlatan Ibrahimovic et conclu par l’Uruguayen en toute fin de première période. Les Parisiens ont réalisé leur pire match de la saison. Et de loin. Imprécisions à répétition, niveau d’intensité au plus bas, retards dans les duels et l’indolence de certaines individualités : le champion de France en titre avait laissé sa flamboyance aux vestiaires. Face à des Valenciennois au plus bas (cinq défaites de rang avant mercredi), le PSG a joué à se faire peur jusqu’au coup de sifflet final. Un petit exploit dans un contexte qui lui était extrêmement favorable.

 

 

 

Oui mais voilà, les joueurs de la capitale ont gagné, en déplacement qui plus est. Au sortir de deux rencontres de niveau Ligue des champions en cinq jours, contre l’Olympiakos puis Monaco, les Parisiens sont apparus lessivés et se sont contentés du minimum syndical. Ça a suffi pour s’imposer. Ce constat sans appel donne une idée de sa marge sur 80% de ses adversaires en championnat. Elle démontre aussi que ce groupe a progressé depuis la saison passée. Ces matches où le PSG était passé au travers en 2012/2013, il les avait perdus sous la conduite de Carlo Ancelotti, à Sochaux (3-2) ou à Reims (1-0) par exemple. Cette fois, il a quitté le Nord avec un succès sous le bras. Si même en jouant comme ça il gagne, le PSG sera compliqué à détrôner cette saison.

Ligue 1 (7e journée) : Ce PSG a tellement de marge - Football - Ligue 1

 

L’IMAGE : Ravanelli dans tous ses états

Samedi dernier, nous avions insisté dans cette rubrique sur la mine déconfite de Fabrizio Ravanelli. Cette fois, c'est un mélange de rage et de soulagement qui déforme son visage : il est heureux, tout simplement. Cible des critiques depuis le début de la saison, l’Italien a décroché mercredi sa première victoire d’entraîneur chez les professionnels. Pour ne rien enlever à la performance, elle a été acquise contre Lyon par les Ajacciens (2-1). Cela valait bien un one man show digne de la "Penna Bianca" au coup de sifflet final. Les yeux rougis par l’émotion, au bord des larmes, l’entraîneur de l’ACA a étreint ses joueurs, les membres de son staff, les stewards présents pour la sécurité, l’intendante et même le gardien du stade. Bon, on exagère, mais si peu. Il est ensuite allé haranguer le kop des supporters corses, comme s’il venait d’assurer le maintien du club dans l’élite. La route est encore longue mais ce succès a au moins une vertu : lui donner de l’air, alors qu’une défaite devant l’OL aurait pu précipiter son limogeage dans les prochains jours.

Ligue 1 (7e journée) : Ce PSG a tellement de marge - Football - Ligue 1

 

ON REPARLERA (OU PAS) CETTE SEMAINE

- Mais où s’arrêteront Emmanuel Rivière et Radamal Falcao ? Buteurs contre Bastia (3-0), ils ont marqué tous les buts de Monaco en championnat cette saison (sept pour le Colombien, six pour le Martiniquais). Ce qui en fait le duo d’attaquants le plus performant d’Europe, devant Pedro et Lionel Messi. Rien que ça.

- Sans faire de bruit, le FC Nantes réussit un début de saison plus qu’intéressant, avec dix points en sept matches. Au-delà du simple aspect comptable, les Canaris développent l’un des footballs les plus chatoyants de L1. Une tradition avec laquelle la Beaujoire est tout heureuse de renouer.

- En l’espace d’une soirée, Guingamp a doublé son total de buts en Ligue 1, en passant cinq buts à Sochaux. Avec désormais dix réalisations, l’En Avant est monté sur le podium des meilleures attaques du championnat. Ce qui permet de rappeler que les Bretons brillaient dans ce domaine en Ligue 2 la saison passée (63 buts).

- Mouez Hassen méritera d’être revu chez les pros. Propulsé gardien titulaire de Nice suite à la suspension de David Ospina, le portier des U17 de l’OGCN a longtemps permis aux Aiglons de rester dans le match à Nantes (2-0). Celui que l’on compare à Hugo Lloris n’a pas failli pour sa première en L1. A confirmer.

- Martin Braithwaite ne fait plus rire personne. Avec son nom imprononçable et sa coupe de cheveux improbable, le Danois suscitait la curiosité en début de saison. Mais il est déjà à trois buts et s’impose comme l’un des hommes à suivre dans les mois à venir en L1.

Ligue 1 (7e journée) : Ce PSG a tellement de marge - Football - Ligue 1

 

Commentaires

Stéphane Guillot a signé le livre d'or 1 an
Plies Stay Stay est devenu membre plus de 2 ans
Florian Delaval est devenu membre plus de 3 ans
Poule elite 2014-2015 plus de 3 ans
TOURNOI SIXTE FC VEZEZOUX DIMANCHE 15 JUIN 2014 plus de 3 ans
5-0
MIREFLEURS F.C / Senior plus de 3 ans
MIREFLEURS F.C / Senior : résumé du match plus de 3 ans
1-4
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 plus de 3 ans
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 : résumé du match plus de 3 ans
2-1
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior plus de 3 ans
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior : résumé du match plus de 3 ans
3-7
Senior / CHARBONNIER /MINES plus de 3 ans
Senior / CHARBONNIER /MINES : résumé du match plus de 3 ans
7-0
AYDAT F.R / Senior plus de 3 ans
AYDAT F.R / Senior : résumé du match plus de 3 ans

LOGO OFFICIEL

Aucun sondage