Entente Sportive Ardes Apchat : site officiel du club de foot de ARDES - footeo

Comment Verratti et Motta ont mis le pied sur le 4-3-3

17 septembre 2013 - 15:32

Comment associer Edinson Cavani et Zlatan Ibrahimovic ? Dans quelle animation ? A la question centrale du début de saison, Laurent Blanc a répondu en repartant avec le système qui avait permis à Carlo Ancelotti de remporter le titre de champion de France, ce 4-4-2 qui avait bien fonctionné la saison dernière. Après deux matchs nuls pour débuter le championnat, Blanc a rapidement revu ses plans. Place à présent au 4-3-3.

Car la philosophie de jeu de Blanc n’est pas celle d’Ancelotti. Le bloc parfaitement organisé de l’entraîneur italien explosait dès la récupération du ballon avec deux joueurs mobiles et libres (Pastore et Lucas). Ibrahimovic évoluait en pivot et à l’organisation. Lavezzi prenait la profondeur. Ces orientations ont laissé place à une animation axée sur la possession du ballon. Quand Paris tournait à 54% de possession la saison dernière, le PSG version Blanc a une possession moyenne de 64% depuis le début de saison.

Malgré la qualité des joueurs présents, la transition n'a pas été évidente. Avoir le ballon est une chose, l’utiliser efficacement pour mettre à mal son adversaire en est une autre. Face à Montpellier (1-1) et Ajaccio (1-1), malgré le résultat final, Paris a eu les munitions pour gagner ce match, mais n'a pas été assez réaliste. Contre Nantes, en 4-3-3, l’impression n’a pas été aussi nette que face à Ajaccio en 4-4-2. Mal similaire face à Guingamp, toujours en 4-3-3, où la décision a été faite seulement dans le temps additionnel.

PSG : Comment Verratti et Motta ont mis le pied sur le 4-3-3 - Football - Euro-tactics

 

Puis la prestation de l’équipe face à Bordeaux, vendredi, a clairement été la plus convaincante de ce début de saison. Blanc n’a pourtant pas eu l’occasion, malgré la trêve internationale de travailler avec son équipe sur des ajustements. En ouvrant le score à la demi-heure de jeu, tout est déjà devenu plus simple. Mais un changement notable est intervenu dans l’animation : Matuidi, Motta et Verratti ont été alignés ensemble. L’absence de Pastore, blessé et cible des critiques depuis le début de saison - qui avait été aligné au milieu avec Motta et Matuidi lors des deux précédents matches - a provoqué ce changement. Rayonnants, les deux milieux de terrain italiens ont fait un récital. Avec 245 ballons joués à eux deux et 219 passes tentées (202 réussies, 92%), le jeu est passé en permanence par eux avec des rôles complémentaires. Verratti a souvent essayé de trouver la profondeur (15 passes longues), apportant de la verticalité à son équipe, pendant que Motta (425 ballons joués en 4 matches) participait avant tout à la construction dans le jeu court et se plaçait entre les lignes adverses pour trouver ses joueurs offensifs en bonne position.

Lucas retrouvé, Cavani exilé

Malgré les occasions créées, Lucas et Pastore ont été particulièrement pointés du doigt en ce début de saison. Trop axiaux, trop répétitifs, pas assez altruistes et surtout trop improductifs, les deux ailiers n’apportaient pas assez de largeur dans le jeu parisien pour étirer suffisamment les lignes adverses pour se créer des occasions plus "faciles" à finaliser.

Pour Lucas, le match face à Bordeaux est probablement le meilleur qu’il a pu réaliser sous les couleurs parisiennes en Championnat. Dans tous les bons coups, il a alterné débordement côté droit, percussion dès le premier contrôle et provocation de son adversaire direct (7 dribbles réussis et 4 occasions créées). Il faut dire qu’avec Verratti à côté de lui (12 passes de Verratti ont été pour Lucas, deuxième joueur le plus servi par l’italien après Motta – 32 passes), Lucas avait de quoi être servi. Et surtout, il disposait de l’assurance d’avoir un milieu bien plus axé sur la récupération que pouvait l’être Pastore.

Et Cavani dans tout ça ? Dans ce schéma, Cavani est exilé sur un côté. Pourtant, ce positionnement ne sera pas forcément un frein à son apport offensif. A l’image de ce qu’a pu faire Ongenda vendredi (décrochage très bas pour proposer des solutions aux trois milieux), Cavani pourra venir participer au jeu et jouer en première intention pour retrouver une position plus axiale dans un second temps. La faculté de l’attaquant uruguayen à venir travailler sur un côté, notamment sur le plan défensif, sera un atout. Pour que cela puisse fonctionner, il faudra toutefois que Matuidi n’hésite pas à venir participer parfois très haut aux actions, comme il a pu le faire face à Bordeaux, pour se projeter en deux temps, et que le latéral gauche (Digne face à Bordeaux, mais Maxwell le fait très bien) apporte des solutions le long de la ligne de touche pour permettre à Cavani de rentrer vers l’axe. Sur le côté droit, où il est entré en fin de match, Cavani est surtout resté sur l’aile dans un rôle très similaire à ce qu’a pu faire Lucas.

PSG : Comment Verratti et Motta ont mis le pied sur le 4-3-3 - Football - Euro-tactics

 

Un banc limité pour évoluer en 4-3-3

Contre l’Olympiakos, le même schéma devrait être reconduit avec l’intégration de Cavani à la place du jeune Ongenda. Ensuite, avec Lavezzi et Ménez, le Paris Saint-Germain ne manquera pas de choix pour constituer son trio offensif si Blanc décidait de rester sur ce système de jeu. En revanche, au milieu de terrain, les possibilités ne sont pas si importantes. Matuidi, Motta et Verratti sont les trois probables titulaires. Derrière, il n’y a que Rabiot pour faire office de milieu de terrain capable de prendre la place d’un des deux milieux les plus avancés. Pastore a montré qu’il était en difficulté à ce poste. Il devra s’y adapter à nouveau (après une adaptation déjà difficile au poste d’ailier) s’il veut retrouver une place de titulaire.

Un jeune espoir, talentueux mais avec peu d’expérience, et un joueur en perte de confiance mal à l’aise à ce poste, c’est maigre pour un club comme le PSG qui aspire à être présent sur toutes les compétitions. La possibilité de voir Maxwell au milieu de terrain ne sera donc pas à exclure, surtout si Digne s’affirme au poste d’arrière gauche. On comprend mieux pourquoi Blanc espérait voir un milieu de terrain (Cabaye) débarquer lors du dernier mercato.

Commentaires

Stéphane Guillot a signé le livre d'or 1 an
Plies Stay Stay est devenu membre plus de 2 ans
Florian Delaval est devenu membre plus de 3 ans
Poule elite 2014-2015 plus de 3 ans
TOURNOI SIXTE FC VEZEZOUX DIMANCHE 15 JUIN 2014 plus de 3 ans
5-0
MIREFLEURS F.C / Senior plus de 3 ans
MIREFLEURS F.C / Senior : résumé du match plus de 3 ans
1-4
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 plus de 3 ans
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 : résumé du match plus de 3 ans
2-1
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior plus de 3 ans
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior : résumé du match plus de 3 ans
3-7
Senior / CHARBONNIER /MINES plus de 3 ans
Senior / CHARBONNIER /MINES : résumé du match plus de 3 ans
7-0
AYDAT F.R / Senior plus de 3 ans
AYDAT F.R / Senior : résumé du match plus de 3 ans

LOGO OFFICIEL

Aucun sondage