Entente Sportive Ardes Apchat : site officiel du club de foot de ARDES - footeo

Avant le PSG et l’OM, d’autres ont connu ça

30 août 2013 - 14:19

Jeudi à Monaco, le sort n’a pas épargné Marseille. Il a été bien plus clément avec le PSG qui, comme les Phocéens, était pensionnaire du chapeau 2. Avec Benfica, l’Olympiakos et Anderlecht, le club de la capitale a hérité d’un menu qu’on qualifiera de très digeste. A Marseille, avec Arsenal, Dortmund et Naples, on sait d’ores et déjà que cela ne va pas être aisé. On peut parler de groupe de la mort.

Dans l’histoire du football français et de la Ligue des champions, depuis qu’elle fait la part belle aux grands pays du Vieux Continent, il est déjà arrivé que les représentants français héritent de groupes plus que compliqués. Ou plus qu’abordables. On vous a sélectionné quelques morceaux de bravoure, où les clubs français avaient affaire à trois adversaires d’un sacré calibre. Pas deux. Mais trois costauds. Et quelques fois où les boules de l’UEFA s’étaient montrées clémentes.

TOP 3 DES GROUPES DE LA MORT

  • 2010/2011 : AUXERRE EN ENFER

Quand Auxerre se qualifie en Ligue des champions, le club bourguignon fait rarement le voyage pour rien. Ce fut le cas en 2002/2003 (Arsenal, Dortmund, PSV). Et surtout en 2010/2011. Troisième du championnat précédent et victorieux du Zenit Saint-Petersbourg au 3e tour préliminaire, l’AJA a été récompensée par un sacré menu : le Real Madrid, l’AC Milan et l’Ajax Amsterdam. 9+7+4 = 20 victoires en C1 à eux trois.

Comment ça s’est passé ? Comme on l’imaginait. Auxerre a terminé dernier du groupe G. Mais… avec de petits regrets. Comme à Milan où Steven Langil avait eu une occasion immense d’ouvrir le score (défaite 2-0). Face au Real à l’Abbé-Deschamps, l’AJA n’avait pas démérité non plus mais avait fini par céder (0-1). Les trois seuls points glanés par les hommes de Jean Fernandez l’avaient été face à l’Ajax Amsterdam (2-1).

C1 - Groupes de la mort, groupes en bois : Avant le PSG et l’OM, d’autres ont connu ça - Football - Ligue des champions

 

  • 2002/2003 : ET POURTANT, LENS N’A PAS DEMERITE

Doublé sur le fil par l’Olympique Lyonnais dans la course au titre de champion de France 2001/2002, le Racing Club de Lens avait longtemps espéré décrocher une deuxième couronne nationale, quatre ans après la première. En Ligue des champions, les Sang et Or n’y ont pas cru très longtemps. Juste le temps de voir le tirage et les adversaires qui leur étaient réservés : AC Milan, La Corogne, Bayern Munich. Un représentant espagnol, allemand et italien, futur vainqueur de la compétition : difficile de faire pire.

Comment ça s’est passé ? Mieux que prévu mais insuffisamment pour que le club artésien ne valide son billet pour la deuxième phase de groupes. Lens n’a pas terminé à la dernière place du groupe G. Et a même remporté deux matches, face à Milan (2-1) et à la Corogne (3-1). Contre le Bayern, les Lensois avaient décroché deux nuls, dont un épique 3-3 ramené de l’Olympiastadion.

C1 - Groupes de la mort, groupes en bois : Avant le PSG et l’OM, d’autres ont connu ça - Football - Ligue des champions

 

  • 2009/2010 : COMBO SPECIAL MARSEILLE – BORDEAUX

D’accord, on avait dit trois gros… Que des cadors pour faire un groupe de la mort. Mais franchement, difficile de faire moins verni que le football français en 2009/2010. Son champion (Bordeaux) et son vice-champion (Marseille) avaient été punis au tirage. Ils avaient respectivement hérité de la Juventus Turin, du Bayern Munich du côté des Girondins, du Real Madrid et du Milan AC du côté des Phocéens.

Comment ça s’est passé ? Comme dans un rêve pour les Girondins de Bordeaux, auteurs d’un premier tour exceptionnel. Bilan : 16 points au compteur. Historique. Beaucoup moins pour l’Olympique de Marseille, troisième avec 7 points et quelques regrets. Comme une frappe de Brandao sur la barre à San Siro…

 

 

 


TOP 3 DES GROUPES EN BOIS (OU PRESQUE)

  • 1999/2000 : BORDEAUX, L'IMPROBABLE GROUPE

Sacrés champions de France à la dernière minute en 1999, les Bordelais avaient gagné le droit de découvrir la Ligue des champions nouvelle formule. Ils retrouvaient l’élite du football continental, onze ans après leur dernier match en C1, à l’époque où elle s’appelait encore Coupe d’Europe des clubs champions. Pour ce retour au plus haut niveau, les Girondins n’avaient pas eu à se plaindre du tirage au sort. Ils étaient tombés dans un groupe surréaliste, en compagnie du Sparta Prague, du Spartak Moscou et de Willem II. Cet obscur club néerlandais, vice-champion des Pays-bas en 1998/1999, découvrait la C1. Il n’y est plus revenu depuis et végète même en deuxième division désormais.

Comment ça s’est passé ? Sans accroc pour les Bordelais. Invaincus lors de la première phase de groupes (trois victoires, trois matches nuls), ils étaient sortis à la deuxième place. Ils avaient seulement été devancés par le Sparta Prague à la différence de buts, après avoir concédé deux 0-0 face au club tchèque. En deuxième phase de groupes (eh oui, il y avait bien deux phases de groupes), les Girondins avaient changé de calibre. Un euphémisme au vu de la composition de leur poule (Manchester United, Valence, Fiorentina). La marche s’était alors révélée bien trop haute et les Bordelais avaient quitté la compétition sans le moindre succès.

C1 - Groupes de la mort, groupes en bois : Avant le PSG et l’OM, d’autres ont connu ça - Football - Ligue des champions

 

  • 2012/2013 : PARIS, RETOUR AUX AFFAIRES TRES CLEMENT

Pour son retour en Ligue des champions, neuf ans après sa dernière grande apparition sur la grande scène européenne, le PSG pouvait s’attendre au pire la saison dernière. Placé dans le troisième chapeau, il craignait de devoir se coltiner un groupe très difficile. Mais les Parisiens, devancés quelques mois plus tôt par Montpellier en Ligue 1, ont bénéficié de la réussite qui les accompagne souvent lors de leur parcours en coupes nationales et qui a fini par écrire leur légende. Ils ont hérité de Porto, le club le moins huppé du chapeau 1, du Dynamo Kiev et du Dinamo Zagreb. Une belle affaire.

Comment ça s’est passé ? Hormis un revers logique à Porto lors de la deuxième journée (1-0), le PSG a déroulé. Sans être vraiment impressionnant, le club de la capitale a maîtrisé son sujet pour remporter cinq rencontres sur six. Les hommes de Carlo Ancelotti ont ainsi bouclé la première phase en tête de leur groupe, avec quinze points au compteur, le meilleur total de tous les clubs engagés. Ils ont ensuite éliminé Valence en huitième de finale (2-1, 1-1) avant de buter sur le FC Barcelone en quart (2-2, 1-1).

C1 - Groupes de la mort, groupes en bois : Avant le PSG et l’OM, d’autres ont connu ça - Football - Ligue des champions

 

  • 2010/2011 : ENFIN UN GROUPE SANS OGRE POUR L’OL

En douze participations à la Ligue des champions, l’Olympique Lyonnais s’est très souvent frotté à de grosses écuries européennes et a rarement obtenu le privilège d’aborder le tirage au sort dans le chapeau 1. Ce fut le cas en 2010/2011. Demi-finalistes de la C1 la saison précédente (défaite contre le Bayern Munich 0-1, 0-3) et deuxièmes de L1 derrière Marseille, les Gones avaient été désignés têtes de série. Ce qui leur avait offert un groupe composé de Benfica, Schalke 04 et l’Hapoël Tel-Aviv. Si leur statut expliquait en partie la poule favorable dans lequel ils étaient tombés, ils avaient aussi joui d’une part de chance, puisqu’ils auraient pu échouer sur le Real Madrid, l’AS Rome ou encore Valence.

Comment ça s’est passé ? Lyon avait tout emporté sur son passage, en remportant ses trois premiers matches dans la compétition pour s’assurer quasiment la qualification pour les quarts. Mais l’OL avait ensuite baissé le pied, en s’inclinant à Benfica (4-3) puis à Schalke 04 (3-0) avant de concéder un triste match nul contre l’Hapoël Tel-Aviv à Gerland en clôture (2-2). Finalement deuxièmes de leur poule derrière Schalke, les Gones l’avaient amèrement regretté en huitième de finale, lorsqu’ils avaient croisé la route du Real Madrid. Ils n’avaient pas fait le poids face aux Merengue (1-1, 3-0).

Commentaires

Stéphane Guillot a signé le livre d'or plus de 2 ans
Plies Stay Stay est devenu membre plus de 3 ans
Florian Delaval est devenu membre plus de 4 ans
Poule elite 2014-2015 plus de 4 ans
TOURNOI SIXTE FC VEZEZOUX DIMANCHE 15 JUIN 2014 plus de 4 ans
5-0
MIREFLEURS F.C / Senior plus de 4 ans
MIREFLEURS F.C / Senior : résumé du match plus de 4 ans
1-4
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 plus de 4 ans
Senior / ST GERMAIN LEMB. 2 : résumé du match plus de 4 ans
2-1
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior plus de 4 ans
AUZAT S/ ALLIER C.S 2 / Senior : résumé du match plus de 4 ans
3-7
Senior / CHARBONNIER /MINES plus de 4 ans
Senior / CHARBONNIER /MINES : résumé du match plus de 4 ans
7-0
AYDAT F.R / Senior plus de 4 ans
AYDAT F.R / Senior : résumé du match plus de 4 ans

LOGO OFFICIEL

Aucun sondage